Le PSE et l'environnement > La valorisation énergétique

Four de RungisAu côté des filières de recyclage, la valorisation énergétique offre une solution complémentaire de valorisation des emballages PSE après usage : elle est d’ailleurs encouragée par la législation en vigueur (loi n°92-646 du 13/07/92).

De plus, les analyses de cycle de vie ont montré que la valorisation énergétique présente le meilleur bilan environnemental des solutions de traitement des déchets, dès lors qu’il s’agit de déchets en mélange, souillés et en faible quantité.

Une majorité des collectivités locales plébiscite cette solution pour l’élimination des déchets PSE (environ 300 grammes par an et par habitant).

De même, les gisements d’emballages PSE usagés industriels et commerciaux n’ayant pas de filière de recyclage viable (gisements en petites quantités et souillés, loin d’une filière existante) doivent être dirigés vers la valorisation énergétique.

Emballage PSE, le charbon blanc de la valorisation énergétique

Formule chimique du polystyrèneAinsi l’emballage PSE, peut également se transformer en « charbon blanc » dans les fours des incinérateurs. Car, le PSE, dérivé du pétrole (cf. cycle de vie du PSE), présente de sérieux atouts pour contribuer efficacement, en fin de vie, aux filières de valorisation énergétique :

- Son pouvoir calorifique élevé facilite la combustion des déchets présents simultanément dans le four. Ainsi, lors de son incinération, 1 kilogramme de PSE, en mélange parmi les déchets, permet d’économiser 1,3 litre de fioul.

- Constitué uniquement de carbone et d’hydrogène, le PSE, lors de sa combustion dans les incinérateurs n’émet aucun gaz toxique.

Serre chauffée par valorisation
- Enfin, à ces économies d’énergie directes viennent s’ajouter celles générées par la récupération de l’énergie dégagée lors de la combustion des déchets.
L’énergie ainsi récupérée est réutilisée dans diverses applications de proximité sous forme d’électricité, d’eau chaude ou de vapeur pour le chauffage d’immeubles ou de zones d’activité.

Valorisation énergétique et ACV : le saviez-vous ?

L’analyse de cycle de vie d’un emballage de téléviseur, réalisée dans 10 pays européens en 2002, a révélé entre autre qu’en fin de vie, la valorisation énergétique systématique du PSE améliorerait la performance environnementale de 15 à 30% selon les paramètres étudiés.

Le résumé de l’ACV en français / en anglais

A titre de comparaison, une réduction à la source de 20% du poids des cales de PSE de ce téléviseur (éco-conception) ou un taux de recyclage de 35% de ces mêmes cales après usage garantiraient une amélioration de 10 à 20% de la performance environnementale.